J'aimerais vous dire que je suis en pleine forme, que je suis mon planning à la lettre, qu'il fait beau, que j'ai le temps d'étudier dans la joie et la bonne humeur...
Mais on a pris ce matin le rythme de l'école (rentrée la semaine prochaine) et 1 h de moins de sommeil ça ne le fait pas. Résultat des courses : à 21h30, je baille déjà.
10°C ce matin dans les rues de M. Si encore ça faisait fuir les touristes...
Côté planning, j'en sais rien mais je sais que je n'ai toujours pas repris la course et les programmes idem...
Pour le reste, sachant que j'ai un petit gars de 3 ans et presque 4 mois, qui en vaut 2 voire 3, je vous laisse deviner... je croyais que la crise du non était passée et qu'on s'en était bien sorti... et bien non (c'est le cas de le dire) et là, je crois qu'on y est vraiment. Souhaitez-moi bonne chance pour les mois à venir.
Bref, ça ne va pas fort et je doute, non pas de mes capacités mais des conditions dans lesquelles je prépare ce concours. Si ça ne marche pas cette année je doute franchement avoir le courage de sacrifier une nouvelle année, d'autant plus qu'il me faudra bosser pour des raisons financières. Enfin, on n'en est pas là.
Moral pas haut, vous l'aurez compris. Je sourirai sûrement dans quelques mois en lisant ce message. :-)

Pour répondre aux autres messages sans passer par la case commentaires :
Nancy : je suis ok dans l'absolu pour les annales mais je ne sais pas si j'aurai le temps. D'abord ceux du CNED et les Hatier Français et Maths.
Morgane : je ne sais pas si ça te rassurera mais je me trouve bien nulle en maths aussi depuis que j'ai attaqué ce cours et pourtant j'ai toujours été bonne dans cette matière. Je crois que je vais avoir besoin d'acquérir un vocabulaire et une démarche.
J'ai fini de lire la partie du cours sur la question de la lecture. Il faudra qu'on en débatte quand on aura le temps et que tout le monde aura eu un aperçu de la question. Je vais compléter par des recherches sur Internet en attendant de faire un saut dans ma bibliothèque.

Bon courage à toutes, bises
sarah
PS : Nadège ne déserte pas mais elle est en train de déménager, n'aura pas Internet pendant un petit moment et n'a pas encore les cours du CNED car elle essaie de se les faire financer par l'ANPE.